.
.

SIM Agricole, vecteur du developpement de l'économie nigerienne

.

Atelier de formation sur le web 2.0 et les réseaux sociaux d’entreprise au profit des SIM- Dakar du 10 au 14 Juin 2019


Les Systèmes nationaux d’Information sur les Marchés (SIM) ont pour mission la collecte, le traitement et l’analyse des données de marchés (prix, quantités, offres…) et la diffusion des informations par des canaux de plus en plus variés. Ces informations sont utilisées par différents acteurs notamment les services publics, les producteurs et leurs organisations, les commerçants, les chercheurs, les consultants, des partenaires au développement, des étudiants, etc. pour apprécier l’impact des investissements dans le secteur agricole et la sécurité alimentaire. Les SIM nationaux contribuent également à l’intégration régionale à travers le partage régulier et la diffusion à large échelle des informations de marchés. Ce partage d’informations de marchés permet ainsi de positionner les opérateurs économiques nationaux tant sur les marchés nationaux que dans l’espace régional. Cependant, il convient de relever que les SIM nationaux de la sous-région sont à des niveaux différents de fonctionnalité : certains SIM nationaux fonctionnent de manière satisfaisante, d’autres butent sur des difficultés institutionnelles, organisationnelles, méthodologiques, matérielles ou financières. Par ailleurs, certains pays de l’espace ouest africain ne disposent pas encore de SIM. Ce qui prive malheureusement les acteurs étatiques et les opérateurs privés de ces pays et ceux des pays limitrophes des informations fort précieuses pour faire des échanges commerciaux. Dans le cadre de la modernisation des SIM de la sous-région, le CILSS, à travers le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au sahel (P2RS) financée par la BAD a organisé une étude de faisabilité de SIM2G. Il ressort de cette étude que les SIM du Niger, du Mali, du Sénégal et du Burkina sont identifiés comme des SIM moyennement performants qui pourraient être convertis en SIM de deuxième génération. Après le processus de la conception des plateformes nationales SIM2G fonctionnelles, il sera nécessaire d’amorcer le développement et la mise en ligne des sites web des quatre (4) pays pour une meilleure communication. Les sites web, canal de partage et d’échanges contribueront à renforcer la visibilité des SIM Agricole et Bétail des pays et une meilleure utilisation des plateformes SIM2G Les présents termes de référence visent à organiser des ateliers en vue de concevoir, développer et mettre en ligne des sites web des SIM2G.