.
.

SIM Agricole, vecteur du developpement de l'économie nigerienne

.

Présentation du SIM

  • Première période : (1989-1992)
  • Création du SIM en 1989
  • Choix des marchés (répartition administrative, accessibilité, typologie, présence de produits ciblés)
  • Recrutement du personnel (enquêteurs, contrôleurs, équipe centrale)
  • Formation du personnel

Début des publications

Deuxième période : 1993-1997

  • Consolidation des acquis
  • Amélioration de la gestion de la base de donné
  • Amélioration du traitement et de l’analyse des données
  • Commencement de la diffusion à la radio
  • Mise en place de l’enquête flux transfrontalier au Nigeria et au Bénin

Troisième période : 1998-2001

  • Première intervention directe de la Commission européenne
  • Sortie de l’OPVN et flottement institutionnel du SIM
  • Création du RESIMAO et du ROESAO par le PASIDMA

Quatrième période : 2002-2005

  • Restructuration du SIM (passage de la collecte des prix des céréales aux autres produits agricoles) d’où sa nouvelle appellation « SIMA »
  • Institutionnalisation du SIMA (arrêté n°063/MC/PSP du 25 novembre 2003 portant création et attribution du SIMA);
  • Création de la plate forme « resimao.org »
  • Atelier sur les besoins des utilisateurs

Cinquième période: 2006 à ce jour

Application des recommandations de l’atelier d’août 2006 à travers:

  • l’augmentation de l’échantillon des produits suivis (tubercules, fonio…) et la collecte d’informations qualitatives (offre, demande, animation du marché, niveau de stock…);
  • la diversification des publications (hebdo céréales et fruits&légumes, mensuel produits de rente ainsi que des bulletins conjoints);
  • L’amélioration et l’allègement du système de contrôle;
  • Utilisation des PDA pour la transmission des données;
  • Régionalisation des activités du SIMA
  • Utilisation du téléphone mobile pour la transmission des données (du marché à l’équipe centrale) et la diffusion des prix (sms et voix orale)
  • Diversification des publications;
  • Diversification des études et des enquêtes
  • Synergie avec les autres départements de notre ministère de tutelle.

LE Système d’Information sur les Marchés Agricoles (SIMA) du Niger est un service spécialisé du Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé. Il est crée en 1989 et les activités de collecte ont commencé en 1990

  • La mission principale du SIMA est de contribuer à une amélioration durable de la sécurité alimentaire des nigériens par une meilleur transparence des marchés et bonne connaissance des échanges alimentaires (céréales en particulier). pour y parvenir le SIMA doit :
  • Assurer la diffusion régulière des informations des produits agricoles ;
  • Assurer la connaissance de l’organisation de la sécurité alimentaire grâce à une bonne connaissance des marchés et des opérateurs économiques des produits agricoles ;
  • améliorer la transparence des marchés à travers une circulation rationnelle de l’information sur les prix vers les différents acteurs du marché ;
  • améliorer le suivi de l’approvisionnement en céréales en provenance des pays voisins notamment le Nigeria ;
  • détecter, confirmer ou infirmer les situations de crise alimentaire dans certaines zones par une observation soutenue des marchés,
  • suivre l’impact des interventions de l’État sur ces marchés ;
  • suivre de manière régulière l’évolution des produits et des marchés ;
  • fournir aux autorités compétentes les informations nécessaires à la définition d’une politique commerciale adaptée dans un nouveau contexte de désengagement de l’État dans le cadre de l’ajustement structurel..